Petit, mais…

Petit, mais…

- Catégories : Default

Dans notre numéro 147, actuellement en cours, il est question du danio Galaxy (Danio margaritatus). Cette espèce, comme tant d’autres, voit sa popularité déjà solide encore renforcée par la mode des nano-aquariums. Ces bacs ont un volume habituellement inférieur ou égal à 30 litres bruts. Et notre « Galaxy » est désormais souvent classé dans une catégorie de poissons spécialement créée à cette occasion : les « micro-fishes » (micro-poissons).

 

Toutefois, c’est oublier un peu vite l’un des fondamentaux de la maintenance des poissons d’aquarium : la taille n’est qu’un critère parmi d’autres qui déterminent le volume adéquat pour que l’espèce s’épanouisse chez vous, dans les meilleures conditions.

 .

Un poisson grégaire

 

Comme beaucoup de danios, le Galaxy est une espèce qui évolue en groupe, c’est-à-dire grégaire. Ainsi, il est hors de question d’accueillir seulement 2 ou 3 individus dans un volume de 10 litres. Sinon, c’est le stress assuré.

De plus, si vous avez pu observer déjà son comportement ne serait-ce qu’en bac de vente, vous aurez remarqué que ce danio passe le plus clair de son temps à nager constamment en pleine eau, dans la zone inférieure. Il a beau être « micro », c’est donc un poisson qui a besoin de place pour s’épanouir et, comme on l’a dit plus haut, d’un certain nombre de congénères pour se sentir en sécurité.

Donc, un nano-aquarium de 30 litres devient alors le strict minimum pour une maintenance monospécifique avec quelques crevettes pour agrémenter (prévoyez un volume bien plus important si vous comptiez les accueillir dans un aquarium d’ensemble traditionnel). Dans cette configuration minimale, vous pourrez héberger un groupe d’une dizaine d’individus qui aura toute la place pour nager dans la zone dégagée que vous avez spécialement prévue pour eux. Et pourquoi pas une petite dizaine de Neocaridina heteropoda pour compléter. C’est d’ailleurs ce qu’on vous propose dans notre Côté Pratique du n°147.

 

Repenser la maintenance en nano

 

Comme on le voit avec cet exemple, il est possible d’accueillir des « Galaxy » dans un nano-aquarium de 30 litres. Toutefois, on rappellera que c’est le strict minimum. Mieux vaut oublier les images idylliques d’un groupe de Danio margaritatus dans 10 litres d’eau à peine. Certes, c’est possible sur du court terme, et avec un entretien du bac très rigoureux (changements d’eau plus que réguliers, etc.). Mais certainement pas pour une maintenance à long terme, ce qui est bien sûr l’objectif de tout aquariophile.

 

Voilà pourquoi on vous recommande de vous méfier de cette catégorie de « micro poissons ». Certes, voilà des animaux très petits. Toutefois, leurs exigences peuvent être particulièrement importantes, même en termes d’espace. C’est un élément à toujours prendre en compte lors de l’achat de vos protégés. Et avant tout choix, on vous conseillera la formule suivante : taille + comportement + espace de nage + qualité d’eau respectés = un volume adapté pour des poissons heureux !

 

Envie d’en savoir plus sur le danio Galaxy ? Retrouvez-le dans le n°147 de L’Aquarium à la maison :

https://www.aquariumalamaison.com/le-magazine/386-aquarium-a-la-maison-n-147-septembre-octobre-2021.html

 

Philippe Chevoleau

 

 

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire